Comment se déroule l’intervention ?

Avant une augmentation mammaire, une première consultation est effectuée avec le chirurgien afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de contre-indication au traitement. C’est à cette occasion que le patient et le chirurgien conviennent ensemble du résultat souhaité (taille de bonnet, forme des implants ronds ou anatomiques) et de la technique idéale à adopter.

Dans le cas d’une augmentation mammaire par pose d’implants :

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale. Cet acte esthétique consiste à insérer des implants en silicone pour améliorer le volume des seins. L’intervention dure environ 1 heure. Le patient passe une nuit en clinique à Lausanne si l’implant est placé derrière le muscle (retropectoral), dans le cas contraire, l’opération peut se dérouler en ambulatoire.

Dans le cas d’une augmentation mammaire par lipofilling :

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation, dure entre 2 à 3h et est pratiquée le plus souvent en ambulatoire. Le processus est le suivant : la graisse du patient est dans un premier temps prélevée par une lipoaspiration au niveau des régions à remodeler(ventre, intérieur des cuisses, hanches). Ensuite la graisse est centrifugée, puis transférée via plusieurs petites incisions dans la poitrine, ce qui ne laisse que de légères cicatrices qui s’estompent rapidement. L’augmentation mammaire par lipofilling permet de gagner jusqu’à une taille de bonnet de soutien-gorge.

Quand est-ce que les résultats seront visibles ?

Les résultats d’une augmentation mammaire sont visibles immédiatement après l’intervention du chirurgien. Au fil des semaines, les seins apparaissent plus galbés, plus fermes et contribuent à atteindre un résultat qui restaure une confiance en soi. Dans le cas d’une augmentation par prothèse mammaire, la forme du sein est définitive à partir du 3e mois, une fois l’œdème complètement résorbé et les ecchymoses disparues. C’est aussi le laps de temps nécessaire à la peau pour regagner son élasticité et embrasser la forme des implants.

Lors d’un lipofilling, les résultats sont définitifs aux alentours de 6 mois, car plus de la moitié de la graisse injectée va se résorber.

Quels sont les suites opératoires ?

À la suite de l’intervention de mammoplastie d’augmentation, le chirurgien pose des drains pour permettre de drainer un hématome résiduel, qui seront retirés dès le lendemain. Des analgésiquessont prescrits dans les premiers jours afin de soulager la douleur.

Si les techniques utilisées de nos jours sont innovantes, il faut tout de même compter entre 10 jours à 2 semaines de convalescence. La patiente devra porter un soutien-gorge de sport 24h/24 sans armatures pendant 30 jours. Tant que la cicatrisation n’est pas complète, il faut éviter de pratiquer une activité physique intense, de faire des séances de sauna ou de hammam, de porter de lourdes charges et toute exposition aux rayons du soleil.

Quelles sont les complications possibles ?

Bien que très rares, les risques de complications liés à l’augmentation mammaire doivent être pris au sérieux. Ils comprennent notamment les complications possibles liées à l’ intervention elle-même et plus généralement à toute intervention de chirurgie: hémorragie post op immédiat, infection de plaie, hématome, sérome.

Les complications plus spécifiques aux implants mammaires, sont:

  • Infection de l’implant: dans 1 % des cas. Si la prise d’antibiotiques ne règle pas le problème, il sera nécessaire de retirer les implants.
  • Une baisse de sensibilité péri-aréolaire : la sensibilité peut être altérée les premiers mois post-opératoires, mais dans la majeure partie des cas elle revient.
  • Un déplacement de l’implant ou une rotation pour les implants anatomiques: il faut alors opérer à nouveau pour le remettre en place.
  • Une contracture capsulaire ou capsulite: enveloppe fibreuse fabriquée par le corps qui entoure l’implant. Avec le temps, cette enveloppe peut se contracter, occasionnant une gêne et un aspect moins harmonieux du sein. Dans ce cas, il faut opérer afin d’ôter cette capsule (capsulectomie), et remettre de nouveaux implants.

À noter que notre clinique esthétique basée à Lauranne intervient également pour le traitement de réduction mammaire.