+ 41 21 791 70 70

Avoir de belles fesses Lausanne

| Maison Toa |

Partons de ce postulat : le corps pour être beau doit être aimé. Pour avoir un beau « côté B », il faut donc faire beaucoup de sport et entraîner et tonifier les muscles des fesses. L’aide que peut apporter la chirurgie esthétique repose essentiellement sur les implants ou la graisse, qui est la dernière tendance. Néanmoins, le « côté B » est l’un des domaines où la demande de retouches esthétique est la plus forte.

Quel genre de fesses les femmes veulent-elles ?

En Amérique latine, la mode est aux fesses x-larges, grosses, énormes, presque oniriques. En Europe et en Amérique du Nord, en revanche, les femmes aiment davantage les fesses bien proportionnées, hautes et fermes. Donc dans ce cas, la gymnastique est importante pour l’entretien..

Où l’équipe de la Maison Tóā peut intervenir avec la chirurgie esthétique ?

Remodelage des fesses : comment avoir une belle face B

L’été va commencer mais, malgré l’angoisse de l’épreuve du maillot de bain qui n’est plus qu’un souvenir (quel que soit le résultat), ne baissez jamais la garde et lâchez prise. La vanité, en fait, ne part jamais en vacances. L’œil et le miroir sont des juges sévères qui ne pardonnent pas. Il suffit d’une robe légèrement plus ajustée ou décolletée pour mettre vos formes en valeur. Lorsque la salle de sport ne suffit pas à raffermir votre physique, vous avez recours au plan B : la chirurgie plastique. En plus des lèvres et des seins, il y a plus. Le remodelage des fesses est, en effet, en tête de liste des interventions les plus demandées par les femmes.

Oui, il existe de nombreuses femmes qui, quel que soit leur âge, souhaitent améliorer leur apparence et raffermir les zones dites critiques, notamment les fesses. « La région fessière représente l’une des zones du corps sur lesquelles les femmes concentrent le plus leur attention. Les imperfections de cette région sont vécues avec une implication particulière car elles sont évidentes dans l’intimité et devant les yeux de tous au moment du test du maillot de bain ». Même après l’été, l’attention pour cette partie du corps ne diminue pas. Le remodelage des fesses est confirmé comme étant l’une des procédures les plus populaires.

Quels sont les modèles que les femmes suivent ? La perfection, à leurs yeux, correspond à une face B haute, ferme et ronde, ou à ce que l’on appelle les « fesses brésiliennes ». La Maison Tóā le confirme. « Les normes esthétiques actuellement en vogue sont celles qui se réfèrent à la fesse dite « brésilienne », c’est-à-dire une fesse bien projetée, surtout au niveau des quadrants supérieurs, généralement associée à une taille étroite qui renforce encore la forme arrondie ».

Que veulent les femmes ?

Les demandes les plus fréquentes ? « Les défauts dont on demande le plus souvent la correction sont une mauvaise projection (fesses plates) ou une mauvaise tonicité avec ptose tissulaire (fesses flasques et basses). La première est surtout le fait des jeunes, la seconde celui des femmes plus âgées. Bien qu’il s’agisse de deux défauts différents, leur correction repose sur le même principe, à savoir l’augmentation volumétrique de points spécifiques ».

Remplissage d’acide hyaluronique

Remodelage des fesses : comment y parvenir ? Il existe actuellement trois techniques permettant d’obtenir les résultats souhaités. Commençons par les produits de comblement à base d’acide hyaluronique. Il s’agit d’un produit basé sur une molécule déjà présente dans le corps et donc, en tant que tel, il n’y a pas de risque de réactions de rejet. Cette technique est utilisée pour volumiser des zones bien définies, généralement circonscrites. Le traitement peut être réalisé en ambulatoire et sous anesthésie locale. Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé. « Le seul inconvénient est qu’il est basé sur un produit résorbable.

Liposculpture

Il y a ensuite la liposculpture, la technique la plus populaire et aussi la plus recommandée par la Maison Tóā. En quoi cela consiste-t-il ? On parle de déplacer le tissu adipeux (la graisse) des endroits où il est en excès vers les zones où il est en défaut. « Pour la région fessière, la graisse est généralement prélevée sur les flancs et la surface latérale des cuisses par liposuccion, elle est centrifugée pour la débarrasser des globules rouges et réinjectée purifiée là où elle est nécessaire, en favorisant normalement les quadrants supérieurs ». Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui peut être réalisée en hôpital de jour, sous sédation, sans risque de réactions de rejet. Elle est en effet basée sur l’utilisation de sa propre graisse. Les résultats ? Définitivement naturel et durable. Le tout sans l’utilisation de corps étrangers.

Pose d’implants fessiers

Enfin, il y a les implants. Il s’agit du lifting et de l’augmentation volumétrique de la région fessière par l’insertion d’une prothèse en silicone. « Cette intervention est typiquement réservée aux jeunes filles minces ayant des fesses mal projetées qui, ne disposant pas de graisse disponible pour une liposculpture.

Avec une sélection rigoureuse des patients et l’utilisation de prothèses de volume adéquat, les résultats sont naturels et durables. Ils permettent de renforcer la projection des quadrants central et supérieur, tout en relevant les tissus.

Votre maison Tóā est à votre écoute ! Prenez rdv pour discuter de votre souhait !

Maison Tóā

Voie du Chariot 6
1003 Lausanne
info@maisontoa.com

021 791 70 70

  • Lundi / Mardi / Jeudi /

    9h – 18h

  • Mercredi

    8h – 17h

  • Vendredi / Samedi

    9h – 17h

Dermatologie et Chirurgie plastique

Restez en contact