Comment agit le traitement ?

3 types de cellules sont présents dans notre sang : les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes, baignant dans une liquide nommé le plasma. Il sert à transportes les cellules à travers la corps. Le plasma contient des facteurs de croissance avec une propriété régénératrice de tissu, ainsi que des éléments nutritifs, des vitamines, des hormones, des sels minéraux et des protéines.

Pour qui est indiqué le traitement ?

  • Les personnes souffrant de chute de cheveux légère à modérée, pour les personnes ayant les cheveux dégarnis, les personnes ayant les cheveux fragiles et cassants, ainsi que pour les personnes qui ont effectué une greffe de cheveux.
  • Les personnes soucieuses de la prévention du vieillissement de la peau.
  • Les personnes souhaitant traiter des imperfections cutanées (cicatrices d’acné, cernes, vergetures..)
  • Les personnes souhaitant régénérer les zones intimes du corps pour leur offrir plus de fermeté et de tonicité (grande lèvres vaginales)

Quelle partie du corps peut être traitée ?

Les injections peuvent se faire au niveau du visage, du corps, du cuire chevelu ainsi qu’au niveau des zones génitales.

Quel résultat peut-on envisager après une séance ?

Injecter dans le derme, il donne directement après la première séance une peau éclatante et tonique. Après 4 semaines, la peau s’assouplit, se déride et on remarque une atténuation des imperfections cutanées.

Au niveau capillaire, après la première séance vous pourrez observer un cheveu moins fragile et plus facile à coiffer, il faut attendre 9-12 semaines avant de voir une repousse capillaire.

Il est recommandé pour un effet optimal d’effectuer 3 séances à 4 semaines d’intervalle.
Puis en entretien une séance tous les 6 à 12 mois selon la zone l’indication.

Comment se déroule la séance ?

Avant l’intervention, la prise d’aspirine doit être évitée pendant 24 heures précédant la séance. Le sang est prélevé au niveau du bras et est ensuite centrifugé afin d’isoler les plaquettes des globules rouges et blancs. Avec une fine aiguille, le PRP est ensuite injecté dans le derme ou dans le follicule pileux sur la zone à traiter.

Est-ce que ça fait mal ?

Des micro aiguilles de mésothérapie de 32G sont utilisées permettant de rendre le traitement quasi indolore. Une crème anesthésiante peut être appliquée sur les zones à traiter pout un meilleur confort.

Quelles sont les suites du traitement ?

Le PRP est préparé à partir du propre sang du patient. Il s’agit donc d’un produit sanguin autologue, 100% biocompatible, sans signes inflammatoires au site d’injection et sans aucun risque de rejet ou d’allergie. Celui-ci est prélevé à l’aide d’une simple prise de sang. Il n’y a pas d’éviction sociale.

Y a-t-il des contres indications ?

Le PRP est contre-indiqué chez les personnes présentant des lésions cutanées.