+ 41 21 791 70 70

Lèvres visage mal injectées

Dans ce domaine très délicat, il ne faut pas se précipiter : chaque lèvre doit être étudiée dans ses particularités et dans le contexte de l’ensemble du visage, en freinant si nécessaire les demandes excessives des patients, pour éviter un effet artificiel certain.


Les lèvres sont, avec les yeux, le point central de l’esthétique du visage, comme le montrent plusieurs études. Ils constituent la principale interface avec les autres personnes, la « porte d’entrée » du langage, mais ils agissent également comme un puissant élément d’attraction érotique, car ils sont extrêmement sensibles aux stimuli tactiles et sont impliqués dans le geste amoureux par excellence qu’est le baiser.
Il est clair qu’une intervention de médecine esthétique sur les lèvres aura plusieurs répercutions: esthétique, émotionnel et fonctionnel. Par conséquent, une erreur dans le traitement de cette zone peut avoir des conséquences désagréables pour le patient et le médecin.

Quelles sont les erreurs les plus courantes à ne pas commettre ?

Le bon point de départ est une analyse minutieuse des lèvres, du visage et de la personnalité du patient, accompagnée d’une planification adéquate de la procédure. Cette évaluation pré traitement est toujours réalisé de manière minutieuse à la clinique Maison Tóā.
En fait, les lèvres peuvent être abordées de manières très différentes, selon l’objectif que l’on poursuit, et cet objectif doit être partagé avec le patient. Nous devons garder à l’esprit que les traitements disgracieux et permanents effectués sur des personnes du show-business ou en tout cas d’importance publique ont induit chez les patients la peur de ressortir pire ou endommagé par une intervention esthétique sur les lèvres : il est donc nécessaire de passer du temps à réassurrer et à discuter, afin d’arriver à plan de traitement.
 
Voici donc une liste des objectifs qui peuvent être poursuivis dans le cadre du traitement par comblement des lèvres :
 
– correction des asymétries
– augmentation du volume ;
– redéfinition des contours ;
– l’éversion ;
– l’agrandissement du sourire.
 
Bien sûr, dans la plupart des cas, l’opération que le médecin pratiquera comprendra plus d’un de ces points.

Correction des asymétries

L’évaluation des asymétries labiales préexistantes est un préalable à tout type de médecine esthétique.

Augmentation du volume

En ce qui concerne l’augmentation des lèvres, il y a quelques règles à garder à l’esprit. La première est que la lèvre supérieure a normalement un volume global plus petit que la lèvre inférieure : égaliser ces volumes conduira à un résultat peu naturel. Sachant que parfois les patients nous demandent quelque chose d’excessif sans faire attention au résultat superficiel possible, c’est au médecin de décider s’il faut empêcher et dissuader le patient ou accéder à ses demandes.
 
Dans tous les cas, la prochaine règle à ne pas enfreindre est l’injection du produit de comblement près du bord inférieur de la lèvre supérieure et, vice versa, dans le bord supérieur de la lèvre inférieure, c’est-à-dire dans la partie du vermillon la plus proche de l’ouverture buccale : l’injection dans cette zone donnerait aux lèvres un aspect pathologique gonflé, comme si cela était dû à une inflammation, et causerait facilement une gêne fonctionnelle au patient. A moins de vouloir un élargissement concomitant du sourire, on épargnera les portions plus latérales du vermillon.

Redéfinition des contours

La redéfinition des contours ne s’accompagne pas nécessairement d’une augmentation volumétrique. Il convient particulièrement aux lèvres qui ont conservé un bon degré de plénitude mais qui ont perdu, ou n’ont jamais eu, une bonne démarcation à la transition entre le vermillon et la peau périlabiale. Nous devons également garder à l’esprit que la redéfinition du contour de la lèvre supérieure peut être indiquée comme première étape dans le traitement de ce que l’on appelle le « code-barres » (fines lignes à tracé vertical du périlabium), car elle permet de commencer à les lisser. Afin d’obtenir une redéfinition des contours, une quantité modeste de produit est injectée au niveau du bord de la lèvre, en veillant à rester dans le vermillon : l’erreur la plus facile à commettre est en effet d’empiéter sur la lèvre blanche, ce qui donne un effet esthétiquement désagréable, puisqu’il fait rentrer la lèvre vers l’intérieur.  
 
Votre Maison Tóā vous propose de lancer votre première consultation sans attendre ! Nous sommes à votre écoute !